lundi 28 avril 2008

THORGAL EN SUISSE

Les périgrinations de Thorgal dans le Valais,


Et voilà pas qu'il a pris à votre dévoué serviteur accompagné de son fidèle acolyte Krouki, la soudaine envie de partir pour la Suisse avec le buste de Thorgal sous le bras, pour une rencontre/séance de retouches avec son créateur/dessinateur Grezgorz Rosinski, histoire de faire avancer le projet.

Après un paquet de route on a été reçus comme des princes, accueil, au petits soins. Et du coup on a profité d'une séance de retouches en live. Couchés tard, dès le lendemain Grezgorz si impatient était sur le pont dès potron-minet. Votre serviteur encore sous le coup du décalage horaire le retrouve à pied d'oeuvre un peu plus tard. Superbe matinée avec vue sur la vallée. Petit encas et ambiance studieuse.
Une bonne journée sur les retouches
Grezgorz sait ce qu'il veut et c'est dans la plastiline qu'il apporte les modifs . Il a la main sure et c'est de concert que nous nous éclatons à donner les dernières retouches.Même Olivier porté par l'enthousiasme ambiant participe au lissage...



Kasha vient souvent donner son avis qui est très important pour Grezgorz, elle aussi est très au parfum du perso. Elle le connait bien et son avis est toujours juste & judicieux.

Après une journée de travail on fignole le soir tard, avec dégustation de Vodka Polonaises (herbe de bison, au miel, cerise, sucrée et aussi Kasher). Dès le lendemain matin on checke quelques détails de la veille, sous un autre éclairage avant de partir.
Vraiment super séance de travail, j'ai beaucoup apprécié de travailler avec lui, sa formation classique et son expérience en font un artiste complet et accompli. Un pur kif de sculpter sous son aile, très formateur, encore un moment fort de mon travail de modeleur.

Et voilà, la touche finale...
Il faut reprendre la route...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu as bien rattrapé le coup... Je te signale tout de même que sur la première photo, il lui avait un peu trop dégarni le front... avant de lui mettre un doigt dans le nez ! (la Vodka devait être bonne !)

Bien joué en tout cas !
; )
+
Fredo

Maëster a dit…

Alors, laquelle pourrait gagner le titre de "la vodka du diable" ?


Content que la vie te sculpte des rencontres aussi riches...

AYO (Etienne Aillaud) a dit…

j'allais dire sans ambages et aucune hésitation possible , et de loin, que c'est bien la Vodka Polonaise kascher la plus retord et la plus forte.
Mais Grezgorz nous a quand même fait un p'tit brief sur la manière et comment bien la boire.
Car rectification faite sur l'origine de l'expression "boire comme un Polonais" c'est bien loin de ce que je croyais. En fait ça date des guerres Napoléoniennes et des beuveries précédant les batailles pour donner du courage à la chair à canon. En fait les régiments de Polonais étaient les seuls à assurer les lendemains de saoûleries.Je le tiens de source sûre!!!